WINTERCITY FESTIVAL : Spectacle de rue de la Compagnie Carabosse


WINTERCITY FESTIVAL

« Installation de feu » :

Spectacle de rue de la Compagnie Carabosse

JPEG

Pour sa cinquième année, le WinterCity Festival offre pendant 14 jours une célébration partout dans la ville de la diversité incomparable de Toronto, de son esprit éclatant avec des expériences culinaires délicieuses, des divertissements uniques et un étalage artistique vibrant. Pendant deux semaines, le projecteur est mis sur la richesse incroyable de Toronto, de ses interprètes créateurs et doués, de son hospitalité et de ses attractions fantastiques.

Créée en 1988, la Compagnie Carabosse (un collectif artistique de 12 personnes) mène un travail de création collective autour de la flamme. La démarche consiste en la transformation poétique d’espaces publics en jouant avec l’architecture, les échelles, les perspectives, les sonorités, les cheminements. Du feu sous différentes formes, scénographié sur diverses inventions métalliques rubigineuses. De Moscou à Villeurbanne, du désert malien à Rochefort, de Tirana, d’Anvers ou d’Australie, chaque projet est unique et résulte de la « lecture » d’un site avec ses composantes humaines, architecturales, sociologiques et environnementales.

Au-delà de ses qualités techniques et plastiques, une « Installation de Feu », c’est une rencontre de gens, la découverte d’un lieu.

Il en existe de toutes sortes, des lieux ; certains sont magiques sans nous, d’autres le deviendront. On essaye de ne pas gâcher les premiers, de bouleverser les seconds. D’autres encore partent en fumée avant même que l’on arrive, mais c’est beaucoup plus rare. La rencontre avec les gens, elle, c’est ce qui nous fait avancer. Déjà on peut montrer notre travail, et c’est très agréable. Et puis on passe 3, 4, 9, 12… jours, sur place, ça crée des liens de voisinage, de curiosité, de causerie. Les niveaux d’échanges sont variés, mais tous sont marqués de sincérité. Les soirs d’allumage, les visiteurs d’une nuit découvrent, les habitués du quartier réalisent enfin… Les yeux brillent, les questions fusent, les esprits s’ouvrent, laissent entrer les images, les émotions, et sortir les sentiments, la poésie, les non-dit.

Il a fallu en brasser des idées, des envies, des pots de fleurs, des papiers, des délires, des réticents, des crayons, des défis, des claviers d’ordinateur aux touches beaucoup trop petites, de la ferraille, des réunions, des kilomètres… de câbles parfois, pour que ces photos puissent exister et avant elles, les « Installations de Feu » aux atmosphères si particulières.

Chaque « installation de feu » est le fruit d’une écriture spécifique. Une proposition artistique originale.

Nathan Phillips Square , Place de l’Hôtel de Ville

Spectacles les 25-26 janvier et 1er-2 février 2008 de 18h00 à 21h00

JPEG JPEG JPEG

Dernière modification : 18/12/2017

Haut de page