La France à l’honneur à la Cinémathèque Ontario

Cet été, la Cinémathèque Ontario, en partenariat avec le Consulat Général de France à Toronto, vous propose deux rétrospectives de réalisateurs français. La première, du 11 au 17 juillet, présentera les films de Jean Eustache, tandis que la seconde, du 25 juillet au 20 août, se focalisera sur les œuvres des réalisateurs Alain Resnais et Alain Robbe-Grillet.

Mauvaises fréquentations : les films de Jean Eustache


JPEG
"Mauvaises fréquentations - Les films de Jean Eustache" fait partie de ces rétrospectives qui font date et qu’il ne faut surtout pas manquer. Les films de Jean Eustache ont acquis un statut quasi mythique tant il est rare qu’ils circulent en Amérique du Nord. Cette rétrospective est donc l’occasion extraordinaire de voir la quasi intégralité de l’œuvre d’Eustache projetée dans une salle de cinéma et en 35 mm.

Jean Eustache est considéré comme l’un des plus importants voire le plus important réalisateur de la Nouvelle Vague en France. Et pourtant, s’il en fait incontestablement partie, il ne faut pas minimiser la singularité de son cinéma. Filmant la vie parisienne ou celle du sud de la France dont il était originaire, travaillant entre cinéma direct et oeuvre d’imagination jusqu’à les mêler, Eustache a exercé la plus grande liberté quant aux genres, sujets, durées, avec une constante : la fascination pour le récit et pour les personnages et les dispositifs qui le portent, aussi bien dans ses films plutôt documentaires que dans les plus fictionnels, tel "La maman et la putain", film magistral qui a symbolisé son époque.
L’influence d’Eustache sur plusieurs générations de réalisateurs français est profonde même si sa carrière fut trop courte. Eustache mit fin à ses jours à l’âge de 43 ans.


Mémoire, montage, modernisme : Alain Resnais et Alain Robbe-Grillet


JPEG
Ne résistant pas à la tentation que représentaient de nouvelles copies venues de France, la Cinémathèque Ontario reprend l’une de ses rétrospectives les plus populaires, Alain Resnais, mais l’enrichit cette fois-ci de quatre films d’ Alain Robbe-Grillet (généralement impossibles à trouver !).

Cette double rétrospective permet
de révéler les similarités (et les différences) entre les deux artistes liés à jamais dans l’histoire du cinéma par leur collaboration pour L’année dernière à Marienbad et par leur réputation de maîtres de la "modernité".
_

Dernière modification : 18/12/2017

Haut de page