Juillet 2011 : Emmanuelle Bleytou [en]

EmmanuelleBleytou-400
Emmanuelle Bleytou

« Construire une nouvelle vie à l’étranger demande beaucoup d’efforts, mais je n’en tire que des choses positives ».

Arrivée il y a plus d’un an à Toronto, Emmanuelle Bleytou ne regrette son choix pour rien au monde. Originaire de Franche-Comté, cette maman de trois adolescents est arrivée avec toute sa famille pour s’établir dans la ville Reine. « Nous avons vécu à Paris, puis à Lyon mais nous avions toujours envisagé avec mon mari une expérience à l’étranger, particulièrement au Canada », raconte Emmanuelle. « C’est un pays magnifique, où il est facile de s’acclimater. La plupart des Français vont au Québec, mais nous préférions être dans un milieu anglo-saxon, ce pourquoi nous avons choisi Toronto », poursuit-elle. Résultat, au bout d’un an, le bilan est assez positif ! Pour cette diplômée de Sciences Politiques, ayant travaillé notamment en agence de publicité et dans le marketing et la communication, trouver du travail a été chose facile. « Je maîtrise très bien l’anglais et aussi parfaitement le français, cela a constitué un véritable atout », explique Emmanuelle.

Au poste de chargée de projets en Marketing et Communications pour le Conseil scolaire Viamonde, Emmanuelle est notamment responsable de fournir les outils marketing et promotionnels nécessaires aux directions d’écoles, de monter les annonces presse avec le studio de design, de rédiger des documents pour le Conseil scolaire, et d’organiser divers évènements. « Je travaille principalement en français avec mes collègues, mais je parle anglais avec les fournisseurs, c’est assez complet ». Une ambiance de travail qu’elle reconnaît par ailleurs chaleureuse et décontractée, avec en fond sonore le bruit des enfants dans la cour d’école.

« J’aime beaucoup la vie que je mène ici, la scolarité de mes enfants se déroule bien, ils vont au Lycée Français de Toronto et fréquentent aussi le milieu anglophone dans leurs activités extra-scolaires. Mon mari, quant à lui, a trouvé aussi rapidement que moi du travail », raconte Emmanuelle. Une envie de changement, mêlée à celle de parler une autre langue et de vivre dans une ville cosmopolite, voilà les raisons qui ont poussé le couple à demander une résidence permanente depuis la France, reçue avant leur départ. « Nous nous sommes bien préparés avant d’arriver. Il faut aussi partir avec beaucoup de volonté », conseille t-elle aux futurs expatriés. Mais pas question pour autant d’en oublier leur terre natale. « Nous faisons partie de l’Association des Alumni des Grandes Ecoles Françaises en Ontario (l’AAGEF) et du Club canadien de Toronto -une association qui rassemble francophones et francophiles de Toronto, des milieux d’affaires, académiques et culturels, afin d’échanger et d’établir des contacts ». « C’est important pour nous d’échanger avec d’autres personnes de tous horizons qui ont rejoint Toronto et y travaillent, qui ont fait le même choix de vie ».
Une vie canadienne qui a encore de longues et belles heures devant elle. « Pour l’heure, nous vivons des choses incroyables. Nous avons aussi réalisé des voyages à travers les Etats Unis, l’Ontario et le Québec et en avons toujours d’autres en projet ».

Très récemment, Emmanuelle Bleytou a quitté Viamonde et est actuellement en recherche d’un nouveau poste de coordinatrice Marketing et Communications dans le secteur des services aux entreprises, en business to business.

Marie-Dominique Dubois

Dernière modification : 03/08/2011

Haut de page