22e Festival du film juif de Toronto [en]

Le Festival du Film Juif de Toronto est le 2e plus grand festival de films juifs dans le monde. Cette année, le festival revient du 1er au 11 mai avec une sélection de 116 films issus de 23 pays différents.

La France sera très bien représentée avec 11 films français dont le film d’ouverture 24 jours, la vérité sur l’affaire Ilan Halimi, présenté à Toronto en première internationale, en présence du réalisateur, Alexandre Arcady.

JPEG 24 jours, la vérité sur l’affaire Ilan Halimi d’Alexandre Arcady (en présence du réalisateur)

Film d’ouverture – Première internationale – Drame – 110 minutes

Invité par le Consulat général de France à Toronto, le réalisateur du film 24 jours, la vérité sur l’affaire Ilan Halimi, Alexandre Arcady, sera à Toronto en personne pour présenter ce film poignant qui raconte l’histoire vraie d’Ilan Halimi, un jeune homme de 23 ans, enlevé et torturé en 2006 à Bagneux (Hauts-de-Seine) par le Gang des barbares parce qu’il était juif. Inspiré du livre écrit par la mère d’Ilan Halimi, Ruth, le film suit l’enquête menée par la police criminelle qui ne mesure la haine antisémite qui habite les ravisseurs. 24 jours, en référence aux 24 jours d’agonie de la victime, revient sur le cauchemar et l’angoisse de toute une famille.

Jeudi 1er mai à 20h30 au Varsity Cinema et samedi 3 mai à 21h00 au Famous Players Canada Square Cinemas

JPEG La dune de Yossi Aviram

Première canadienne – Drame – 89 minutes

Sur la plage déserte d’un petit village de la côte atlantique française, git un homme inconscient. On ignore son identité, il ne correspond au signalement d’aucune personne disparue, et il est mutique. Ruben Vardi, un israélien installé en France de longue date, travaillait dans un service de personnes disparues avant de prendre sa retraite. Il viendra de Paris pour essayer d’éclaircir ce qui pour la police reste un mystère.

Mercredi 7 mai à 19h30 au Famous Players Canada Square Cinemas

JPEG Pour une femme de Diane Kurys

Prix 2014 du jury Micki Moore – Drame – 100 minutes

A la mort de sa mère, Anne fait une découverte qui la bouleverse : une photo ancienne va semer le doute sur ses origines et lui faire découvrir l’existence d’un oncle mystérieux que ses parents ont accueilli après la guerre. En levant le voile sur un secret de famille la jeune femme va comprendre que sa mère a connu un grand amour, aussi fulgurant qu’éphémère.

Dimanche 4 mai à 20h00 au Cineplex Cinemas Empress Walk et dimanche 11 mai à 13h00 au Rom Eaton Theatre

JPEG Kidon d’Emmanuel Naccache (en présence du réalisateur)

Première canadienne – Drame – 97 minutes

18 février 2010. Le monde entier découvre à la une de tous les journaux les photos d’agents du Mossad israéliens pris en flagrant délit d’assassinat de Mahmoud al-Mabhouh, un responsable du Hamas palestinien, un mois plus tôt à Dubaï. Contre toute attente, ce sont les dirigeants du Mossad qui sont les plus surpris par cette révélation, sachant avec certitude que les responsables de l’opération ne font pas partie de leurs rangs. Une enquête s’engage alors afin de découvrir les intentions de ces mystérieux assassins. L’objectif final des « 4 » de Dubaï se révélera encore plus surprenant et original…

Jeudi 8 mai à 20h30 au Famous Players Canada Square Cinemas et samedi 10 mai à 21h15 au Bloor Hot Docs Cinema

JPEG Les interdits d’Anne Weil & Philippe Kotlarski

Drame – 100 minutes

1979. Carole et Jérôme ont 20 ans et partent en voyage organisé à Odessa, derrière le rideau fer. Ils sont cousins et se prétendent fiancés. Le jour, simples touristes, ils visitent monuments et musées. Le soir, ils faussent compagnie au groupe et rencontrent clandestinement des refuzniks, Juifs harcelés par le régime soviétique pour avoir voulu quitter le pays. Ils découvrent un monde inconnu, brutal et absurde. Si Carole est animée par l’engagement et le goût du risque, pour Jérôme, la vraie motivation de ce voyage, c’est Carole.

Lundi 5 mai à 16h30 au Rom Eaton Theatre et jeudi 8 mai à 20h30 au Cineplex Cinemas Empress Walk

JPEG Le métis de Dieu d’Ilan Duran Cohen

Première torontoise – Drame – 90 minutes

Exceptionnel destin que celui de Jean Marie Lustiger, le juif qui devint cardinal. A 14 ans, en pleine Occupation, il se convertit au catholicisme contre l’avis de ses parents. Il perd sa mère en déportation et se déchire avec son père, qui n’accepte pas son choix. Devenu curé, il se hisse soudain au sommet de la hiérarchie ecclésiastique grâce à Jean Paul II, auquel il se lie d’amitié. Mais en 1985, un couvent de carmélites polonaises s’installe dans les murs maudits d’Auschwitz, là où Giselle Lustiger a été gazée. L’évènement déclenche la plus grave crise entre juifs et chrétiens depuis la Seconde Guerre mondiale. Et c’est à ce prince de l’Eglise pas comme les autres qu’il revient de trouver une issue au conflit qui le bouleverse intimement.

Jeudi 6 mai à 18h00 au Cineplex Cinemas Empress Walk et jeudi 8 mai à 13h00 au Rom Eaton Theatre

JPEG Comme des frères d’Hugo Gélin

Première torontoise – Drame – 104 minutes

A l’enterrement de leur meilleure copine, trois amis se souviennent d’une promesse qu’ils n’ont jamais tenue : la rejoindre en Corse. Ils décident de partir tous les trois. Un voyage initiatique, ponctué de rebondissements qui leur permettra de se découvrir, vraiment. 

Lundi 5 mai à 20h00 au Cineplex Cinemas Empress Walk et jeudi 8 mai à 15h30 au Rom Eaton Theatre

JPEG Cupcakes d’Eytan Fox

Première canadienne – Comédie – 92 minutes

Un groupe d’amis décide pour s’amuser de soumettre une chanson qu’ils ont composée au comité de sélection israélien d’un grand concours de chansons. Contre toute attente, leur composition est choisie. Le groupe d’amis parviendra-t-il à passer outre les raisons de ne pas participer à une compétition, que d’aucuns qualifient de désuète, voire ringarde, pour se lancer dans cette parenthèse enchantée et insouciante ?

Mercredi 7 mai à 20h30 au Famous Players Canada Square Cinemas et dimanche 11 mai à 15h00 au Bloor Hot Docs Cinema

JPEG Des gens qui s’embrassent de Danièle Thompson

Première torontoise – Comédie – 100 minutes

Ça tombe mal l’enterrement de la femme de Zef pendant que Roni marie sa fille ! Cet événement inattendu aggrave les conflits entre les deux frères que tout sépare déjà : métiers, femmes, austérité religieuse de l’un, joie de vivre de l’autre, tout, à part leur vieux père au cerveau en vadrouille et leurs deux filles qui s’adorent. Entre Londres, Paris, Saint-Tropez et New York, affrontements, malentendus, trahisons, vont exploser le paysage de la famille, mais grâce à ces disputes, à ces réconciliations chaotiques, vont naître une grande histoire d’amour… et peut-être deux.

Jeudi 6 mai à 18h30 au Bloor Hot Docs Cinema et jeudi 8 mai à 17h15 au Famous Players Canada Square Cinemas

GIF Rue Mandar d’Idit Cebula

Première torontoise – Comédie – 100 minutes

À l’occasion des funérailles de leur mère, Charles, Rosemonde et Emma se réunissent pour la première fois depuis longtemps ! Drôles de retrouvailles chargées en émotion pour cette famille qui ne sait comment exprimer son affection et son amour réciproque.

Dimanche 4 mai à 15h30 au Famous Players Canada Square Cinemas

JPEG From Hollywood to Nuremberg : John Ford, Samuel Fuller, George Stevens de Christian Delage

Première torontoise – Documentaire – 53 minutes

John Ford, Samuel Fuller, George Stevens : l’histoire de l’engagement de ces cinéastes dans la Deuxième Guerre mondiale est déjà connue. Ce qui ne l’était pas jusqu’à présent, c’est leur aventure commune, de 1942 à 1945, de Hollywood au procès de Nuremberg. Grâce à des documents inédits et à des images rares que nous avons restaurées, le film retrace leur parcours, leur implication dans les combats, leur confrontation aux violences de guerre et aux atrocités, et leur participation au jugement des criminels nazis.

Mercredi 7 mai à 15h30 au Rom Eaton Theatre et dimanche 11 mai à 16h30 au Cineplex Cinemas Empress Walk

A voir également :

JPEG Natan de David Cairns & Paul Duane (en présence de David Cairns)

Première canadienne – Biographie – 67 minutes

L’histoire méconnue de Bernard Natan (1886–1942), un des pères de l’industrie cinématographique française, un temps associé à Pathé au début des années 1930. Sa biographie fut longtemps incomplète et entachée de rumeurs et de contre-vérités. David Cairns et Paul Duanes font une part de lumière (qui saura la vérité ?) sur cette histoire oubliée.

Jeudi 8 mai à 20h00 au Famous Players Canada Square Cinemas et samedi 10 mai à 21h15 au Koffler House à l’Université de Toronto

Pour plus d’information, rendez-vous sur le site du Toronto Jewish Film Festival.

Dernière modification : 02/05/2014

Haut de page